TENDINITE / BURSITE

La tendinite est une irritation ou une inflammation d’un tendon.

Les tendons sont constitués de fibres collagènes permettant d’attacher les muscles aux os.


La tendinite se reconnaît principalement par une douleur, un inconfort et parfois accompagnée d’une inflammation au niveau du tendon atteint. Le plus souvent, la douleur s’installe lentement à cause de la répétition des mouvements ou due à une sollicitation excessive du tendon. Elle crée une limitation au niveau de certains mouvements. C’est un trouble musculo-squelettique. 

Les personnes les plus souvent touchées sont les sportifs (professionnels ou amateurs) et les personnes dont la profession requiert de faire des mouvements répétitifs. Certaines maladies peuvent aussi créer des tendinites à répétitions.


Autres termes aussi utilisés pour décrire une tendinite : tendinose, tendinophatie, ténosynovite (inflammation de la gaine qui protège, guide et entoure le tendon).


Tous les tendons peuvent être affectés. Les tendinites les plus fréquentes sont ceux  :

  • de l’épaule (tendon du muscle supra-épineux) ;

  • du coude (tendinite de l’épicondylite) ;

  • du poignet (tendinite de Quervain) ;

  • du genou (tendinite rotulienne et de la patte d’oie) ;

  • de la hanche (tendinite des adducteurs) ;

  • du tendon d’Achille ;

  • du fascia plantaire.

Les causes

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une tendinite. Elles sont souvent liées à :

  • la pratique d’un sport (sollicitation abusive du tendon ou de son muscle) ;

  • l’exercice d’une profession à mouvements répétitifs ;

  • au bricolage, au jardinage, pelletage, etc. ;

  • des microtraumatismes répétés du tendon (coups, chocs) ;

  • une mauvaise posture ou au maintien prolongé d’une même position ;

  • un effort trop intense ;

  • certains problèmes systématiques (Polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthropathie, la goutte, le lupus, le diabète ou une infection) ;

  • une dégénérescence du tendon (souvent relié à l’âge et au travail).


La plupart du temps, les tendinophaties se soignent bien avec du repos (arrêt de l’activité déclencheur ou autres mouvements similaires, si possible).


Si le ou les tendon(s) inflammés ne sont pas mis au repos rapidement, les fibres de collagènes peuvent mettre plus de temps à guérir, même perdre en souplesse et en élasticité.
 

Les symptômes

Les principaux symptômes d'une tendinite sont :
  • des douleurs locales intenses survenant surtout lors de la palpation, des mouvements des membres en causes et qui s’estompent lors de la mise au repos ;
  • des douleurs locales au repos (parfois pulsatile durant la nuit) ;
  • un gonflement au niveau de l’articulation (cette situation n’arrive pas toujours) ;
  • diminution de la mobilité du membre en cause ;
  • contractures de compensation.

Si la tendinite n’est pas prise en charge rapidement, les douleurs vont s’aggraver. Les limitations, les douleurs et la mobilité en seront de plus en plus affectées.

En général, les douleurs persistent de plusieurs semaines à quelques mois, surtout si elle n’est pas prise en charge rapidement.

Les traitements

Elle débute par une mise au repos du tendon et par l’application de glace, selon le protocole « GREC » : glace - repos - élévation - contention :
  • Glace : elle permet de réduire la douleur et l’inflammation. Il faut appliquer de la glace sur l’articulation pendant 20 minutes, plusieurs fois par jour. Utiliser de la chaleur pour les muscles en périphérie de l’articulation pour enlever la tension. ( Un traitement en massothérapie peut aider à la récupération.)  ;
  • Repos : il est recommandé de ne plus faire l’activité qui cause la douleur pour permettre au tendon de se réparer. Le repos est nécessaire tant que la douleur persiste, soit environ une semaine à 3 mois selon les cas. Il n’est pas recommandé d’immobiliser totalement l’articulation en cause ;
  • Élévation : en cas de tendinite du genou ou du tendon d’Achille, il est souhaitable de surélever la jambe pour diminuer le gonflement ; 
  • Contention : un bandage élastique peut aussi être utilisé en cas de gonflement de l’articulation atteinte.  
  • des massages, pour soulager la douleur et augmenter le flux sanguin pour favoriser la réparation du tendon. Le massage est recommandé deux à trois fois par semaine pour diminuer la tension au niveau des tendons atteints. ;
  • faire des étirements, qui permettent de garder actifs les muscles et les tendons, de gagner de l’amplitude et d’augmenter les souplesses ;
  • des exercices, le but est de permettre de renforcer le muscle et le tendon pour que ceux-ci supportent mieux les contraintes de la pratique sportive. Il faut pratiquer les exercices régulièrement et pendant plus ou moins douze semaines.
Tous ces conseils ou suggestions ne replaceront jamais l’avis d’un professionnel de la santé.
Liens : passeportsante.net           
             sante-medecine.journaldesfemmes.com

3330, rue King Ouest, Suite 150,

Sherbrooke, Québec

J1L 1C9

Téléphone : 1-819-919-4754

Cellulaire   : 1-819-571-6065

Inscription Info-lettre

10$ de rabais

© 2020 Clinique Ozone Plus