ENTORSE

La première chose à savoir est que la foulure et l’entorse sont utilisées pour désigner la même blessure.

L’entorse à la cheville est l’articulation la plus souvent touchée. Il est aussi possible de se faire des entorses aux poignets, aux coudes et aux genoux. Une entorse est un étirement ou une déchirure partielle ou complète d’un ou de plusieurs ligaments d’une articulation. Les ligaments sont les faisceaux de bandes de tissus fibreux, très résistants et peu extensibles, qui unissent les os entre eux. Le rôle principal des ligaments est de stabiliser les articulations. En général, ce type de blessure arrive surtout au sportif.

*Pour les entorses lombaire, dorsale ou cervicale, vous référez à la section des douleurs au dos.

Les causes

Les causes de ce type de douleur peuvent survenir de différentes façons:

 

  • Changement de direction brusque. ;

  • Marcher sur un terrain instable. ;

  • Chutes ;

  • Mouvements répétitifs. ;

  • Coup direct au niveau de l’articulation. ;

  • Flexion, extension ou torsion de l'articulation au-delà de sa capacité.  

Les symptômes

  • Il est possible de n’avoir aucune douleur lors de l’étirement ligamentaire (par contre, il peut tout de même avoir des lésions). ;

  • Une douleur en éclair peut être ressentie. ;

  • Parfois, la perception d’un bruit de déchirure. ;

  • Il est possible de voir la formation rapide d’un œdème (de quelques minutes à quelques heures plus tard).  ;

  • Une impotence fonctionnelle pouvant arriver de quelques minutes à quelques heures plus tard ;

  • De l’enflure ;

  • Une douleur au toucher ;

  • Une douleur lorsque l'on bouge le membre laissé ;

  • Diminution de l’amplitude articulaire.

 

 

Degrés de gravité d’une entorse :

  • Entorse légère (Grade 1) : un léger étirement des ligaments. L’articulation est encore fonctionnelle. ;

  • Entorse modérée (Grade 2) : un étirement et/ou une déchirure partielle des ligaments. ;

Entorse grave (Grade 3) : une déchirure complète du ou des ligaments. Il est aussi possible que le tendon se détache entraînant avec lui un petit morceau d’os.

Les traitements

On débute par le protocole « GREC » : Glace - Repos - Élévation - Contention :
  • Glace : elle permet de réduire la douleur et l’inflammation. Il faut appliquer de la glace sur l’articulation pendant 10 à 15 minutes plusieurs fois par jour. La glace crée aussi une vasoconstriction des vaisseaux sanguins ce qui diminue l’enflure et les œdèmes s’il y a déchirure. ;


 

  • Repos : il est recommandé de ne plus faire l’activité qui cause la douleur pour permettre aux ligaments de se réparer. Le repos est nécessaire tant que la douleur persiste, soit environ 4 semaines à 8 semaines selon les cas (il est possible que la guérison complète prenne quelques mois.). Il n’est pas recommandé d’immobiliser totalement l’articulation en cause. Si la douleur lors de la mise en charge est trop grande, l’utilisation de béquilles ou d’une canne est recommandée pour diminuer le poids sur l’articulation. Il est essentiel de marcher pour aider à la guérison. ;

  • Élévation : il faut maintenir le membre blessé en position surélevée à au-dessus du cœur (environ 10 cm). Garder cette position de 2 à 3 heures par jour. ; 

 

  • Contention : il faut mettre un bandage élastique pour limiter l’enflure au niveau de l’articulation atteinte.  Ne pas trop serrer pour ne pas couper la circulation sanguine. ;

 

  • La prise de médicament comme l'acétaminophène (Tylenol) ou un anti-inflammatoire comme l'ibuprofène (Advil) peut aider à soulager la douleur et faire diminuer l’inflammation. Avant de prendre des médicaments, les conseils d’un pharmacien ou d’un médecin sont toujours recommandés.


Tous ces conseils ou suggestions ne replaceront jamais l’avis d’un professionnel de la santé.

Lien :  doctissimo.fr.passeportsante.net